39,7°

39,7 ° – 2015

Cépage :      Galotta 100 %

Le Galotta est un cépage suisse, obtenu en 1981 par la Station fédérale de recherches agronomiques de Changins Agroscope, à Pully. Il est issu d’un croisement entre une fleur de Gamay et du pollen d’Ancellotta (cépage rouge italien). Après une vingtaine d’années d’expérimentation, il a été autorisé à la plantation par les viticulteurs suisses en 2005.

D’époque de maturité proche du Merlot, le Galotta apprécie cependant un été chaud et une longue période de maturation en automne. On obtient ainsi un vin très coloré, à la robe presque violette, pour un corps plutôt puissant et des tannins vigoureux. Sa palette aromatique mêle les fruits noirs (myrtille, mûre), les fleurs et un soupçon d’épices. Son potentiel de garde semble élevé.

 

Vendange :

Vendangé à la main le 9 octobre 2015. Raisins magnifiques, en légère surmaturité, qualité des peaux et des arômes splendide !

 

Vinification et élevage :

Eraflage à 100%, pas de foulage (donc fermentation en baies entières).

Fermentation en petite cuve ouverte avec pigeages manuels réguliers durant 8 jours.

Décuvage et presse, puis la moitié du vin entonnée en fût de chêne suisse (chêne du pied du Jura vaudois). La richesse naturelle en sucre du raisin ayant été exceptionnellement haute, la fermentation s’est arrêtée d’elle-même en laissant quelques grammes de sucre résiduel dans le vin (env. 8 g/l).

Elevage sur lies fines durant 10 mois, avec bâtonnages réguliers. Une filtration fine avant mise.

Pas d’utilisation d’adjuvants de vinification d’aucune sorte, excepté un sulfitage modéré pour éviter des déviations en bouteille.

Mis en bouteilles au domaine le 15 septembre 2016, à moins de 600 unités.

 

Notes de dégustation :

Robe très foncée, presque noire, à nuances violettes.

Bouquet intense et très complexe, fruité (pruneau, myrtille, mûre, cerise noire), floral (pivoine, rose bulgare), épicées et torréfiées (cacao, chocolat, noisette grillée).

La bouche est très puissante, dense, corsée, avec une trame de tanins charpentés promettant une longue garde. L’Amarone n’est pas loin !

 

En bref :

Un vin rare de Genève, de qualité tout à fait exceptionnelle, hors norme, en puissance mais aussi en complexité et en équilibre.

 

A boire avec des viandes de caractère, des fromages corsés et même du chocolat. Accompagne volontiers un cigare !